feu d'artifice

 

Le facteur est passé et nous avons changé de calendrier.

Merci Facteur, l’année peut maintenant commencer !

On dit qu’une année chasse l’autre,

N’est-ce pas simplement un calendrier qui chasse l’autre ?

 

Car l’avènement du nouvel an est avant tout calendaire.

C’est un prétexte fourni par des comptes d’apothicaire

Qui nous donnent ainsi l’occasion de penser un peu aux autres.

Merci les Chiffres, vous êtes parfois bons apôtres.

 

C’est ainsi  l’occasion de se retrouver ensemble,

Quelques heures pour fêter ce qui nous rassemble.

Nos espoirs, nos souhaits, nos amours, notre santé,

Notre condition humaine, notre vie qu’on aimerait enchanter.

 

C’est bon de voir des sourires, même de façon éphémère,

Sur des visages qui, tout au long de l’année, restent sévères.

Riez, chantez, criez mes amis, soyez joyeux, sortez de la grisaille

La nouvelle année, on se donne le droit à une gentille pagaille.

 

Bonne année ! Bonne santé ! A vos amours, à vos amitiés !!!...

Mais n’oubliez pas de regarder, toute l’année, la vie couleur diaprée.

 

La vie n’est, par nature, ni belle ni triste. Elle a la couleur du regard

Qu’on porte sur elle. Nous pouvons la rendre grise ou lumineuse.

  

Pour que les vœux, sortis par magie d’un calendrier, se réalisent,

Il faut savoir goûter avec humilité chaque moment, chaque souffle de brise….

 

Roland Vannier

Toulouges le 1er janvier 2018