amitié 3

 

C’est un tout petit rien, venu d’on ne sait où.

On ne sait pas bien, ça existe, c’est tout.

Infime petite graine que le vent a portée,

Atome de pollen en nous soudain transplanté.

Amitiés qui passent

Visages fugaces,

Où courez-vous ainsi ?

Que laissez-vous ici ?

 

Vous n’étiez rien hier, vous serez loin demain

Ne regardez pas derrière, allez votre chemin.

Ce que vous semez au fond de nous s’enfouit,

Cette fleur épanouie en notre cœur n’est qu’endormie.

Amitiés qui passent

Visages fugaces,

Où courez-vous ainsi ?

Que laissez-vous ici ?

 

Bonheurs d’un instant, amitiés d’un moment.

Jolis fruits éphémères à la pulpe légère,

Votre parfum subsiste quand votre corps s’éclipse.

Amitiés qui passent

Visages fugaces,

Où courez-vous ainsi ?

Que laissez-vous ici ?

 

Roland Vannier

St Ouen janvier 1982