portée musicale colorée

 

La finesse insensée de ses sens,

Associée à la sensibilité de son ressenti de l’existence,

Lui laissait caresser les prémisses de l’Essentiel…

Il savait que c’est la connaissance de soi qui déploie les ailes.

 

Il lui avait fallu la farouche volonté de s’affranchir

Des folles fadaises qui figent et vous font aigrir.

Cette folie des faibles qui se font façonner

Par les fariboles des versets et feuillets dits sacrés.

 

Peut-on prétendre se déployer dans l’impudeur

Projetée par des papes producteurs de paraître ?

Peut-on penser possible de s’épanouir dans la peur,

Les paillettes, les poncifs qui nous empêchent d’Etre ?

 

Croire sans penser, c’est renoncer à être soi-même.

Mais penser sans croire, sans espoir, c’est devenir sourd.

Accepter de se tromper plutôt que jeter l’anathème.

Rien en ce monde n’a d’importance… sauf l’amour.

 

Roland Vannier

Perpignan le 2 mars 2015