30 janvier 2019

Hiver en fleur

  Les mimosas, ces soleils d’hiver, Illuminent le Roussillon dès janvier. Dans la plaine encore verte de conifères, C'est une explosion de couleurs diaprées. Et puis, arrivent les amandiers flattés D’ajouter au jaune sensuel et séduisant, Leurs délicates teintes de rose et blanc Qui se fondent dans le rouge terre labourée.   De gros ceps tordus de vieillesse Résistent, espérant une fois encore, Redonner une nouvelle jeunesse A un feuillage tendre, de vert et d’or Qui abritera d’opulentes grappes charnues, ... [Lire la suite]
Posté par videgrenierecrit à 13:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 janvier 2019

Le premier grand voyage

  Mais quel est donc cet étrange moment, Ce si mystérieux et intrigant instant ? … … Ce miracle humain, cette éclosion…   Traversée de l’obscurité, Lente, pénétrante, Douloureuse, gémissante. Souffles de petit chien épuisé, Tantôt retenus avec courage, Tantôt éclaboussés de panique. Pousse, arrête, pousse… Dernier effort, le front en nage...   Et d’un coup, du noir A l’aveuglante lumière….   … A peine expulsé, Aussitôt saisi par de fébriles Mains expertes et habiles, Que vient le... [Lire la suite]
Posté par videgrenierecrit à 14:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 décembre 2018

L’effrayante faculté d’oubli des peuples.

Etonnante cette faculté des foules A rendre les individus maboules.   Entrer dans une foule et y perdre son identité, Ses valeurs morales, son éducation, son respect.   Oublier le passé et ses horreurs Pour faire de nouveau la même erreur. Vivre dans un relatif confort et la liberté Et crier à la misère et l’extrême pauvreté. Ne plus penser, ne plus réfléchir, S’enivrer de mensonges et de délires.   Tout oublier ce qui fait une civilisation, Rejeter jusqu’au bon sens et la raison Afin d’assouvir... [Lire la suite]
Posté par videgrenierecrit à 13:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 novembre 2018

Humanité en danger

Ô que la matière est lourde et pesante… Est-ce la gravitation qui, ainsi, nous plante, Nous plaque et nous fait devenir lourds ? Riche Occident, comme ton corps est gourd !   Tant de confort et de richesse te rendent sourd. Tu n’entends rien. Pourtant le malheur accourt. Les mains sur tes yeux, tes oreilles et ta bouche, Tu te replies sur toi, tu te revendiques d’une souche.   Qu’as-tu fait de ton cœur d’homme et de femme ? Que sont devenus tes espoirs, ta grandeur d’âme ?    Tu... [Lire la suite]
Posté par videgrenierecrit à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2018

Rêves d'univers

  Fermer les yeux... Respirer doucement… Oublier un peu la folie du monde dément. Dessiner un arc-en-ciel et le contempler, Allongé sur un tapis de mousse bouclée.   Regarder le ciel et son apparente finitude, Illusion pour les regards en quête de certitude. Boire l’énergie d’un monde en expansion, Oublier son « Moi » pour y entrer, en fusion.   Caresser d’amour cet océan mystérieux, Plonger avec délice dans l’inconnu des cieux. Se faire accepter pour que s’entrouvre le bleu De cette... [Lire la suite]
Posté par videgrenierecrit à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 octobre 2018

Chaque jour est une nouvelle vie

   La nuit semblait s’être pour toujours ancrée. La couleur bleu indigo s’éternisait….   Mais au loin, sur l’horizon, ligne ténue, Une clarté d’espoir soudaine s’insinue.   Peu à peu, le petit jour, timide et discret, S’enhardit jusqu’à pousser l’obscurité Pour la fondre dans la  lumière du jour nouveau. Le jardin s’éveille alors sous le chant des oiseaux.   Balancé lentement par un vent doux et frisquet, Le linge ondule lascivement, vaporeux et léger. Le soleil, encore pâle, projette,... [Lire la suite]
Posté par videgrenierecrit à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 septembre 2018

Femme africaines

  A quoi rêvent-elles, les yeux sur l’horizon ? Le feu du ciel dévore la bien maigre moisson… Leurs petits enfants, décharnés, aux yeux creusés, Semblent les implorer dans un silence résigné.   Elles n’ont plus rien à donner, ni mil, ni lait. Elles aimeraient pleurer dans l’obscurité, S’épancher, se vider de ce mal qui les tord. Mais, taries, desséchées, elles sont sans force.   Leurs yeux vides et hébétés n’attendent plus rien. Sur ces terres d’extrême pauvreté, la guerre des chiens, Ces guerriers... [Lire la suite]
Posté par videgrenierecrit à 12:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 septembre 2018

Peindre les sentiments

      Peindre les sentiments pour sortir du tableau, Laisser venir les couleurs pour que vienne le rêve, Lâcher prise pour que l’émotion soit la sève Qui fait renaître en nous l’enfance et le beau.   Où vont l’insouciance, les jeux et les rires ? Et que devient l’innocence du tout-petit Au moment où on lui dit : maintenant renie La légèreté et  la candeur de ton sourire.   Ô Peindre les sentiments à l’huile ou l’acrylique, Faire naître l’émotion sur la toile impatiente Que... [Lire la suite]
Posté par videgrenierecrit à 22:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2018

Populisme contre démocratie

Les insultes, les invectives, les provocations : C’est ce qui reste à ceux qui veulent dominer Alors qu’ils n’ont rien de raisonnable à proposer. Privés d’arguments, ils vomissent des accusations.   De leur haine aveugle, ils projettent un venin Sur les humains dont la raison et les idées Les empêchent de parvenir à leurs horribles fins. Frapper et détruire deviennent leur raison d’exister…   Pour avoir observé, écouté, tenté de comprendre, J’ai une préférence pour les moutons… à tout prendre. Ils sont... [Lire la suite]
Posté par videgrenierecrit à 12:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 août 2018

Quand la nuit chasse le jour

  Insensiblement, la lumière solaire diminue d’intensité, L’obscurité se faufile lentement, agile et silencieuse, Recouvrant  les dernières clartés les plus astucieuses Dans les moindres recoins du jardin. Jusqu’à la cécité.   Les derniers pépiements et gazouillis s’estompent peu à peu. Les oiseaux chanteurs commencent à cligner des yeux. Seules, les odeurs persistent et résistent à la nuit cannibale Qui dévore les couleurs pour que l’obscurité s’installe.   Des formes étranges se dessinent alors sur... [Lire la suite]
Posté par videgrenierecrit à 15:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]