jalousie-1-

 

Mais où donc, chez les jaloux, se situe ce venin ?...

Dans le corps, l’esprit ou dans un cerveau incertain ?

Cette poche de jalousie, toujours prête à éjaculer

Est-elle innée ou bien l’ont-ils peu à peu fabriquée ?

 

Etre heureux ou malheureux en se comparant aux autres,

Revient à décider de renoncer à construire sa propre vie.

Le bonheur refuse qu’on le cherche dans la comparaison.

Le bonheur supporte encore moins le besoin de possession.

 

La jalousie, exacerbation de l’ego, protubérance du Moi

Ne supporte en aucun cas que le monde existe sans Soi.

Les jaloux ont besoin qu’on leur appartienne totalement

Ou qu’on leur soit soumis sans nuance, intégralement.

 

Les jaloux ne supportent pas que d’autres soient plus riches

D’argent, de choses matérielles, d’expériences, de voyages.

Les jaloux n’acceptent pas de voir briller la joie chez les autres.

Voir quelqu’un d’autre qui semble heureux les rend malheureux.

 

Envier ce qu’ont les autres, c’est n’avoir jamais réfléchi sur soi.

C’est n’avoir jamais introduit de raison au fond de son propre Moi.

Ne penser qu’à soi empêche de participer au bonheur des autres.

Le bonheur et l’amour ne se découpent pas : Il se multiplient.

 

Les jaloux rendent malheureux leurs proches, leurs voisins.

Ce sont d’horribles tyrans pour tous ceux qui les côtoient,

Mais ils ne savent pas à quel point ils font aussi leur malheur.

A passer tout ce temps à jalouser, ils ne voient jamais la belle heure.

 

Roland Vannier

Perpignan le 10 juin 2019