planete-en-danger-083919

Ô que la matière est lourde et pesante…

Est-ce la gravitation qui, ainsi, nous plante,

Nous plaque et nous fait devenir lourds ?

Riche Occident, comme ton corps est gourd !

 

Tant de confort et de richesse te rendent sourd.

Tu n’entends rien. Pourtant le malheur accourt.

Les mains sur tes yeux, tes oreilles et ta bouche,

Tu te replies sur toi, tu te revendiques d’une souche.

 

Qu’as-tu fait de ton cœur d’homme et de femme ?

Que sont devenus tes espoirs, ta grandeur d’âme ? 

 

Tu refuses d’entendre les affamés hurlant plus fort.

Crois tu qu’en construisant des murs et des forts

Tu empêcheras de passer les ventres criant famine ?

Leur enjeu est la survie. Ne te fies pas à leur mine,

Les malheureux ont en leur cœur plus d’énergie

Que ce dont tu disposes dans ton corps avachi.

Nous Occident, avons rendu malade notre terre

Et oublié que, de toute l’Humanité, elle est la mère.

 

Tous les enfants d’une mère doivent pouvoir s’y nourrir.

Si les enfants de l’Humanité, entre eux, se déchirent,

La terre verra de nouveau des flots de sang la rougir.

Est-ce avec ces rivières de sang qu’on veut la guérir ?

Certains vautours y trouveront sans doute leur intérêt

Sans doute même que ceux-là souhaitent l’immobilité,

Ils maintiendront le peuple dans l’ignorance et la cécité

Sur l’urgence qu’il y a à très vite soigner la planète blessée.

 

Arrive une déliquescence planétaire qui, aujourd’hui,

Se voit encore peu pour ceux qui préfèrent le déni.

Et tant de gens ont besoin du seul concret pour changer d’avis.

Entre la prévision qui leur semble abstraite et l’immédiat profit,

Le chacun pour soi sera-t-il plus fort que l’indispensable solidarité

Nécessaire pour désamorcer le détonateur de la bombe enclenché ?

 

Quoiqu’il arrive, jusqu’au bout, quelques uns lutteront

Avec toute la détermination dont certains encore se moqueront.

Mais qu’importe les moqueries! Il y eut toujours des Hommes

Qui se sont levés, envers et contre tout, pour sauver l’Homme.

 

Roland Vannier

Toulouges le 22 novembre 2018