chut

 

 

Peu me chaut que vous ne me chérissiez point.

Je ne cherche point la chaleur des chaumières.

 

Chanter dans les champs de chaume,

Chercher les chardons et les champignons,

Parmi chênes-rouvres et chênes-liège.

 

Choisir un chapeau chiné et chamarré

Et sécher ses chagrins à la chaleur des chants.

 

Se détacher des chinoiseries qui attachent

Et choisir de choyer les attaches chatoyantes.

 

Car s’amouracher de chemins de branches et de friches

Débouche sur l’empêchement de chérir les chemins  chamarrés.

 

Roland Vannier

Toulouges le 13 février 2017